Un projet de méthanisation
au cœur du plus grand port fluvial de la région

À partir de 2025, l’unité Biométhanisation traitera chaque année jusqu’à 50 000 tonnes de déchets alimentaires triés à la source. Grâce à la méthanisation, l’unité produira 30 000 MWh de biométhane par an, soit l’équivalent de la consommation en gaz de 5 000 foyers. Elle participera ainsi directement à la transition écologique, le biométhane étant injecté dans le réseau public de distribution de gaz francilien, en substitution du gaz d’origine fossile. L’unité Biométhanisation sera construite et exploitée par Paprec.
L’unité Biométhanisation participera aussi au développement de l’économie circulaire. La proximité avec les zones de collecte de déchets alimentaires permettra de limiter les distances de transport. La localisation de l’unité sur le port de Gennevilliers permettra de recourir au transport fluvial pour le transport des 43 000 tonnes de digestat vers des terres agricoles. Grâce à un partenariat avec la coopérative agricole NatUp, le digestat, riche en matière organique et en nutriments, sera utilisé par des exploitations d’Eure et d’Eure-et-Loir, en remplacement d’engrais minéraux.

Une initiative publique au service de l’intérêt général

Animés par des ambitions communes, le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, et le Sigeif, service public du gaz et de l’électricité et des énergies locales en Île-de-France, ont choisi de relever ensemble le défi du traitement des déchets alimentaires, qui seront triés à la source par l’ensemble des producteurs, y compris les ménages, à partir de 2024. Conçu dans un esprit partenarial entre collectivités et entreprises, Biométhanisation participe à l’atteinte de plusieurs Objectifs de développement durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies.

Le Syctom, innove au quotidien pour réduire les quantités et mieux trier les déchets, ainsi que pour optimiser les filières de valorisation. Il participe ainsi à la transition écologique par l’émergence d’un modèle plus vertueux et plus durable.

En savoir plus : syctom-paris.fr

Acteur de la transition énergétique, Le Sigeif, s’engage dans le développement des énergies renouvelables et des mobilités durables. Il participe au verdissement du réseau de gaz francilien et à son utilisation par les véhicules bio-GNV.

En savoir plus : www.sigeif.fr

Une haute ambition environnementale pour une insertion territoriale exemplaire

Afin de réduire au maximum l’impact de l’unité sur le voisinage, une attention particulière a été portée à la conception des installations, en utilisant les meilleures technologies disponibles. Dispositifs de traitement des odeurs, mesures de surveillance, capotages acoustiques et de nombreuses autres solutions techniques seront ainsi mises en œuvre pour préserver le cadre de vie. L’insertion paysagère a fait l’objet d’une attention particulière, afin de conserver le paysage végétalisé des berges de Seine et de former une transition douce avec les aménagements portuaires. L’unité Biométhanisation fera ainsi la part belle aux espaces végétalisés. Elle comprendra un espace pédagogique et des équipements dédiés aux mobilités douces et électrique.

La concertation

À partir du 27 juin, le projet Biométhanisation fera l’objet d’une concertation publique. Plusieurs moyens d’information et d’expression seront à votre disposition.
À compter du 27 juin, le projet Biométhanisation Gennevilliers fait l’objet d’une concertation publique. Vous pouvez déposer une contribution ou une question et les maîtres d’ouvrages y répondront dans les meilleurs délais.